Error message

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/acdcls/acds-clsa.org/includes/menu.inc).

Dans les Nouvelles

Appel à communications -­‐ Symposium et Réunion d'hiver de l'Association canadienne droit et société

Thu, 2016-12-15 13:16 -- manager
Appel à communications -­‐ Symposium et Réunion d'hiver de l'Association canadienne droit et société
 
Nous lançons un appel général à ceux et celles qui souhaitent participer au Symposium et à la Réunion d'hiver de l'ACDS qui auront
lieu à la Faculté de Droit, de l’Université de Nouveau Brunswick à Fredericton, N.-­‐B., le 20-­‐21 janvier 2017. La réunion d'hiver est un petit rassemblement informel qui offre l'occasion idéale de réseauter avec les membres de l'ACDS de partout au pays et de s'impliquer dans l'organisation.
 
Dans le cadre de notre engagement continu et de notre réponse aux enjeux mis de l'avant par la Commission de vérité et réconciliation, le
thème de cette année est Piluwitahasuwawsuwakon (le mot en Wolastoqey qui veut dire «Changer les mentalités, Vivre la vérité »). Le discours thème, « Sāsipihkēyihtamowi: Restorying the Indigenous Feminine in an Age of Reconciliation », sera présenté par Mme
Margaret Kress (Centre Mi’kmaq-­‐Wolastoqey, UNB). David Perley, directeur du Centre Mi'kmaq-­‐Wolastoqey, et Imelda Perley, l'aînée-­‐résidente de l'UNB, seront les hôtes d'une cérémonie de bienvenue traditionnelle à laquelle tous et toutes
sont invité-­‐e-­‐s à participer. Les membres sont fortement encouragé-­‐e-­‐s à organiser des tables rondes ou des groupes de discussion mixtes autour du thème principal, ainsi que d'autres questions en lien avec l'approche sociojuridique telles que le droit et la
religion, les crimes et châtiments, les méthodes sociojuridiques, l'histoire du droit ou tout autre domaine de recherche qui est
d'intérêt. Les présentations de communications individuelles sont également les bienvenues.
 
Veuillez faire parvenir un bref résumé ou une description de votre table ronde, groupe de discussion ou communications individuelles
(jusqu'à 250 mots) à Nicole O'Byrne (nobyrne.ca@gmail.com) au plus tard le 20 décembre 2016. La réunion du Conseil de l'ACDS aura lieu en fin d'après-­‐midi samedi 21 janvier. Veuillez noter que tous et toutes les présentateur-­‐ice-­‐s doivent être membres de l'ACDS au moment de la réunion. Il n'y a pas de frais d'inscription, mais veuillez nous aviser si vous souhaitez participer. Nous espérons vous voir à
Fredericton en janvier !
 
Lyndsay Campbell,
 
Présidente
Nicole O'Byrne,
vice-­‐présidente
(conférences)

 

Poste menant à la permanence, Professeur adjoint, Département de Criminologie, Université d’Ottawa

Tue, 2016-10-18 12:38 -- manager
Poste menant à la permanence, Professeur adjoint, Département de Criminologie, Université d’Ottawa
 

La Faculté des sciences sociales offre, en français et en anglais, des programmes de baccalauréat, de maîtrise et de doctorat répartis dans neuf départements, écoles et instituts. Avec près de 10 000 étudiantes et étudiants, 260 professeurs réguliers, son vaste choix de programmes et ses centres de recherche, la Faculté des sciences sociales occupe une place privilégiée au cœur de l’Université d’Ottawa. Les étudiants diplômés de la Faculté, encadrés par des chercheurs chevronnés, mènent des travaux de fine pointe dans nos nombreux programmes de maîtrise et de doctorat.

Le Département de criminologie de l’Université d’Ottawa regroupe des chercheurs qui proviennent de diverses disciplines telles que la criminologie, la sociologie, le travail social, le droit, les études politiques, l’anthropologie, la psychologie et l’histoire. Les chercheurs affiliés à notre Département s’intéressent à des questions aussi variées que la production et l’application des normes, les politiques publiques, la justice sociale, l’intervention ainsi que la santé et la sécurité des populations. Les candidats qui ont un diplôme dans une autre discipline que la criminologie sont donc aussi les bienvenus. Nous nous distinguons par notre engagement au plan de la recherche interdisciplinaire et de l’analyse des enjeux nationaux et internationaux.

Le Département de criminologie désire pourvoir un (1) poste régulier de professeur menant à la permanence, rang adjoint.

Le domaine de spécialisation est ouvert, avec une préférence accordée aux chercheurs critiques qui s’intéressent aux autochtones et à la justice; au genre et à la justice, à la criminalité des puissants/crime et pouvoir, au domaine du crime et des productions culturelles (cultural criminology) ainsi qu’à l’intervention individuelle et communautaire. Une capacité à enseigner la méthodologie quantitative est un atout.

Fonctions

  • Activités de recherche et publication;
  • Enseignement à tous les cycles d’études, en français et/ou en anglais;
  • Encadrement d’étudiantes et d’étudiants de deuxième et troisième cycles;
  • Participer aux activités éducatives et administratives de l’Université ;
  • Accomplissement de toute autre activité prévue à la convention collective.

Critères de sélection

  • Détenir un doctorat dans une discipline pertinente (doctorat devant être complété au moment de l’embauche);
  • Démontrer l’excellence, ou un potentiel d’excellence, en enseignement et en recherche;
  • Qualité du dossier de publications et en recherche dans le domaine.

Bilinguisme

L’Université d’Ottawa étant une institution bilingue, tous les professeurs et toutes les professeures de la Faculté des sciences sociales doivent démontrer un bilinguisme actif avant d’obtenir la permanence. L’Université offre aux membres et à leur conjoint ou conjointe la possibilité de suivre des cours pour parfaire leur langue seconde.

Terme et salaire

Poste menant à la permanence.  L’échèle salariale pour un(e) professeur(e) adjoint(e) débute à 80 673$ annuellement.

Entrée en fonction

Le 1er juillet  2017

Emplacement

Département de criminologie, Université d’Ottawa, 120 Université, Ottawa, ON K1N 6N5

Avantages sociaux

L’Université d’Ottawa fournit un régime complet d’avantages sociaux qui incluent un régime d’invalidité à long terme, une assurance-maladie complète, un régime optionnel supplémentaire, et un plan de retraite avantageux.

L’étude des demandes débutera le 1er novembre 2016 et continuera jusqu'à ce que les postes soient comblés avec succès.

Les personnes intéressées à poser leur candidature doivent faire parvenir leur curriculum vitae, une lettre décrivant leurs expériences et leurs intérêts en enseignement et en recherche. Elles doivent aussi inclure une indication de leurs compétences linguistiques en anglais et en français et une copie de leurs principales publications. Les candidat(e)s doivent aussi demander que trois lettres de recommandation soient envoyées directement sous pli confidentiel.

L’ensemble du dossier doit parvenir à l’adresse suivante :

Patrice Corriveau
Directeur, Département de criminologie
Faculté des sciences sociales, Université d'Ottawa
120, rue Université, Ottawa (Ontario) KIN 6N5
Télécopieur : 613-562-5304
Courriel: crimino@uOttawa.ca

Toutes les personnes qualifiées sont invitées à postuler; la priorité sera toutefois accordée aux citoyens canadiens et aux résidents permanents. L’Université d’Ottawa souscrit à l’équité en matière d’emploi. Nous encourageons fortement les femmes, les Autochtones, les personnes handicapées et les membres des minorités visibles à poser leur candidature. Si vous êtes invité à poursuivre les étapes du processus de sélection, veuillez nous aviser de tout besoin nécessitant des mesures d’adaptations particulières en communiquant avec le Vice-rectorat associé aux affaires professorales au 613-562-5958.  Les renseignements communiqués seront traités avec respect et confidentialité.

 

Réunion annuelle de l’Association canadienne Droit et Société (2017) et renouvellement d’adhésion #LSMEX17

Sat, 2016-10-15 10:43 -- manager
Appel de communications
 
Le comité des programmes de l’ACDS vous invite à soumettre vos contributions en vue de sa Conférence annuelle qui se tiendra au cours de la réunion internationale sur le droit et la société à Mexico. Le thème "Les murs, les frontières et les ponts: Law and Society dans un monde interconnecté» offre l'occasion d'explorer une gamme de questions socio-juridiques en temps opportun.
 
Toutes contributions relatives aux disciplines s’intéressant au droit et société, ainsi qu’aux recherches sociojuridiques sont bienvenues. L’Association encourage les participants à soumettre leurs contributions pour des présentations individuelles et des tables rondes.
 
S'il vous plaît inclure «CLSA» dans le titre de votre proposition et table ronde «Canadian Studies» comme mots-clés dans vos mémoires, le cas échéant.
 
Lieu : Sheraton Maria Isabel, Mexico City, Mexico
 
Dates du colloque : du 20-23 juin 2017
 
Échéancier : le 18 octobre 2016 
 
Pour soumettre, visitez le système électronique du LSA :
 
 
En outre, toutes les communications doivent être soumises en pièces jointes, par courrier électronique, à Nicole O’Byrne, vice-présidente (conférences) de l’ACDS à nobyrne@unb.ca.  Veuillez indiquer votre nom de famille, ainsi que les mots Contributions ACDS dans le champ « Objet ».
 
Renouvellement d’adhésion
 
Veuillez songer à renouveler votre adhésion pour 2017. Parmi les avantages d’adhésion sont un abonnement à la Revue canadienne droit et société, participation aux réunions de l’Association, et notre bulletin biennal. Les frais sont 140$ (pour membres réguliers), 30$ (pour étudiants, post-doctorants, ch. de cours ou sans emploi) et 50$ (pour émérites).
 
Pour renouveler votre adhésion, visitez http://www.acds-clsa.org/?q=fr

Bourse d’études supérieures ou post doctorales : Partenariat de recherche En mouvement; volet des politiques publiques

Fri, 2014-11-28 18:33 -- manager

ÉCHÉANCE DU CONCOURS : 19 janvier 2015

MONTANT DE LA BOURSE : De 15 000$ par année à 40 000$ par année selon le niveau

DATE DE DÉBUT : À partir du 1er mars 2015 (flexible)

DURÉE DE LA BOURSE : Un à deux ans, selon le niveau

MISSION :

Le partenariat En mouvement : la mobilité géographique pour le travail au Canada est un partenariat financé par une subvention en partenariat du conseil de recherche en sciences humaines (CRSH) de 2,5 millions de dollars, sur une durée de 7 ans, qui couvre 17 disciplines et 22 universités au Canada et dans quatre autres pays (chercheuse principale Barbara Neis, Université Memorial). Ce programme de recherche examine la gamme complète des situations de mobilité géographique pour le travail, du déplacement quotidien de trois heures au travail étranger temporaire et ses conséquences pour les personnes qui travaillent, leurs familles, les employeurs, les communautés et les paliers municipaux, provinciaux et fédéral du gouvernement canadien.

CRITÈRES D’ADMISSIBILITÉ :

Le (la) candidat(e) :

 Étudiera à la maîtrise, au doctorat ou au niveau post doctoral (inscrit(e) ou admissible) en droit, en économie politique ou dans un domaine connexe de recherche;

 Consent à contribuer au développement de la recherche et des activités scientifiques du partenariat En mouvement (volet politiques), tel que décrites plus bas, pour la durée de la bourse.

Il n’est pas nécessaire d’être bilingue, mais la maîtrise du français et de l’anglais serait un atout. Le (la) récipiendaire de la bourse aura une excellente maîtrise de l’une ou l’autre de ces langues.

Le concours est ouvert tant aux personnes détenant la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente qu’aux non-citoyen(ne)s qui peuvent démontrer qu’ils ou elles sont en mesure d’obtenir la permission de résider au Canada pour une période d’un an pour des fins d’études.

DESCRIPTION DU CONCOURS :

Cette bourse est offerte grâce au financement du CRSH par l’entremise de la Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité du travail et du partenariat En mouvement.

Dans le cadre des activités du volet politiques du partenariat En mouvement, une bourse pour études supérieures ou post doctorales est offerte pour poursuivre des travaux de recherche portant sur les politiques publiques en lien avec les travaux en cours. Ce concours est ouvert aux candidat(e)s de niveau de la maîtrise, du doctorat ou du post-doctorat intéressé(e)s à poursuivre des études supérieures en droit, en économie politique ou dans un domaine connexe. Les candidat(e)s sont invité(e)s à soumettre un projet de recherche qui examine l’effectivité du droit (par exemple le droit du travail, de la sécurité sociale, de l’accès aux soins de santé) appliqué à la main-d’oeuvre mobile au Canada.

La personne retenue travaillera avec Katherine Lippel, Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité du travail, Faculté de droit, section droit civil, à l’Université d’Ottawa. Les principales responsabilités incluront le développement et la poursuite de projets de recherche, la rédaction de rapports et de publications, ainsi que la participation aux travaux de l’équipe dans le cadre du volet politiques du partenariat En mouvement, et d’autres activités connexes.

Pour plus de renseignements sur la Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité du travail, veuillez visiter notre site web à :

http://www.droitcivil.uottawa.ca/chaireendroitsst

Pour plus de renseignements sur le partenariat En mouvement, veuillez visiter notre site web à : http://www.onthemovepartnership.ca/

COMMENT POSER SA CANDIDATURE :

Si vous êtes intéressé(e) à présenter votre candidature pour ce poste, veuillez envoyer votre demande avant minuit, le 19 janvier 2015 (HNE) par courriel à Marianne Corriveau, associée de recherche à la Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité du travail à : mcorr026@uottawa.ca.

Vous devez envoyer les documents suivants :

1. Un CV à jour

2. Une proposition d’une page décrivant le projet que vous souhaitez développer

3. Une lettre décrivant vos intérêts et les raisons pour lesquelles vous souhaitez poursuivre cette opportunité

4. Un échantillon de vos travaux écrit en anglais ou en français

5. Deux références qui pourront être contactées au besoin.

 

Instructions supplémentaires :

 Votre demande peut être présentée en français ou en anglais.

 Pour assurer une cohérence du format, veuillez fournir des fichiers PDF seulement. Assurez-vous d’inclure votre nom de famille dans les titres des fichiers.

 Les demandes peuvent être soumises par courriel seulement. La ligne d’objet du courriel devrait indiquer Bourse d’études supérieures ou post doctorales (Ottawa) comme les courriels seront triés automatiquement.

 

Le non-respect des instructions pourrait entraîner le rejet de votre demande ou le risque qu’elle soit négligée.

Veuillez adresser votre candidature et/ou toute question à propos de cette bourse à Marianne Corriveau à : mcorr026@uottawa.ca.

Appel de propositions: Association canadienne droit et société , Congrès 2015

Wed, 2014-10-08 18:19 -- manager

Canadian Law and Society Association/Association canadienne droit et société

Congress/ Congrès 2015

Appel de propositions

Université d’Ottawa, Ontario

3-5 juin 2015

 

L’association canadienne droit et société vous invite à soumettre vos contributions pour la prochaine rencontre annuelle qui aura lieu à Ottawa lors de la tenue de son prochain Congrès en 2015. Dans l’esprit de notre thème annuel ‘’Idées capital’’, nous vous invitons à soumettre toute proposition de communications, de panels ou de présentations qui s’engagent dans cette vaste réflexion portant sur la notion du ‘’capital’’, aux carrefours des questions de droit et de société.

Cette thématique générale inclut, sans se limiter, à ces différentes pistes de réflexion :

  • Les marchés financiers : ce qui les gouvernent et régulent, de même que ce qu’ils gouvernent et régulent eux-mêmes; l’austérité économique; le colonialisme et le développement des nouveaux empires économiques; l’empiètement qu’opèrent et les risques qu’importent les logiques capitalistes dans le domaine
  • Le capital émotionnel : le travail et le droit émotionnel; l’équité émotionnelle; le rôle de l’émotion en droit ; la victimologie
  • La propriété comme principe structurant du droit : les revendications territoriales des Autochtones; les corps et leurs (les) désirs; la commercialisation au sens large.
  • Le capital moral : l’entreprenariat moral; l’abolitionnisme (de l’esclavage, de la prostitution); comme mode de gouvernance.
  • Le capital culturel : la reproduction culturelle et sociale; le pouvoir et le savoir culturel; les technologies de l’information et la question de l’hégémonie; l’objectivation, l’objectification, la représentation et la personnification.
  • Le capital humain : les droits des travailleurs; la mobilité transnationale, l’exploitation; la production du savoir et des économies.
  • La peine capitale : la race, le genre et les biais sociaux ; aux exécutions et persécutions humaines; aux convictions injustifiées ou erronées ; aux châtiments cruels, injustes ou arbitraires.

Les propositions peuvent inclure, sans s’y limiter :

  • Des communications individuelles;
  • Des panels;
  • Des tables rondes;
  • Des ateliers de recherche;
  • Des sessions de discussion entre un auteur et son lectorat;

Toutes les soumissions doivent comprendre : (1) un résumé de 150-200 mots des articles individuels; (2) 2-4 mots clés pour identifier la proposition; (3) une biographie de 50-70 mots mettant en lumière vos engagements institutionnels et communautaires, vos intérêts de recherche, vos projets actuels et/ou vos publications. Les soumissions d’étudiants aux cycles supérieurs sont fortement encouragées.

Pour les étudiants aux cycles supérieurs qui souhaiteraient en savoir plus sur l’Atelier des étudiants aux cycles supérieurs (date à venir), veuillez nous contacter à l’adresse suivante : acdsgradsclsa@gmail.com.

Pour les propositions de panels et de tables rondes, veuillez inclure une description de 150-200 mots à propos des objectifs de la rencontre ainsi qu’un résumé de 150 mots de la contribution que chaque présentateurs/participants exposera, de même qu’une biographie de 50-75 mots pour chacun des participants.

Veuillez soumettre vos propositions et vos coordonnées complètes avant le 5 décembre 2014 à Lara Karaian à l’adresse suivante : lara.karaian@carleton.ca.

Nous vous invitons également nous communiquer tout intérêt pour la présidence et l’animation de panels.

professeure ou professeur régulier en droit des ressources naturelles et de l’énergie

Thu, 2014-03-20 20:09 -- manager
La Faculté de droit de l’Université Laval ouvre un poste de professeure ou professeur régulier en droit des ressources naturelles et de l’énergie.
 
La personne recrutée deviendra la ou le titulaire de la nouvelle Chaire de recherche et d’innovation Goldcorp en droit des ressources naturelles et de l’énergie.
 
DESCRIPTION DU POSTE :
- gérer les activités de la Chaire de recherche et d’innovation Goldcorp en droit des
ressources naturelles et de l’énergie;
- enseigner et encadrer des étudiants aux trois cycles d’études, dans les programmes offerts par la Faculté ou dans les programmes auxquels la Faculté est associée;
- enseigner dans le champ de spécialisation et éventuellement dans d’autres secteurs;
- élaborer un programme de recherche dans le champ de spécialisation;
- publier dans le champ de spécialisation et éventuellement dans d’autres secteurs;
- participer aux activités universitaires et administratives de la Faculté.
 
CRITÈRES DE SÉLECTION :
Doctorat en droit ou dans un autre domaine pertinent ou l’équivalent d’un doctorat en droit*. De plus, les candidatures de personnes en voie d’achever leur doctorat seront considérées.
Outre les publications avec comité de lecture, pourront être prises en compte :
- l’expérience en enseignement;
- la qualité des projets de recherche;
- la capacité d’envisager l’enseignement et l’étude du droit suivant une variété de
perspectives;
- la polyvalence de la candidature.
 
DATE DE L’ENTRÉE EN FONCTION : 1er novembre 2014
 
CANDIDATURE :
Une candidature doit comprendre :
- le curriculum vitæ détaillé de la candidate ou du candidat;
- un texte d’environ dix pages qui fait état des activités scientifiques que la candidate ou le candidat désire entreprendre au cours de ses cinq premières années à titre de professeure ou professeur à la Faculté et de titulaire de la chaire de recherche;
- le cas échéant, un exemplaire de la thèse ou des chapitres rédigés à ce jour;
- un exemplaire des publications les plus significatives, en format numérisé si possible;
- deux lettres de recommandation acheminées directement au bureau de la doyenne.
 
Les personnes intéressées à poser leur candidature doivent le faire d’ici le 9 juin 2014, 16 h, à :
Madame Eugénie Brouillet
Doyenne
Faculté de droit
Pavillon Charles-De Koninck
1030, avenue des Sciences-Humaines
Local 5109
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6

Appel à contributions: Actualité de l’abolitionnisme - Dossier coordonné par Nicolas Carrier et Justin Piché

Wed, 2013-10-30 12:18 -- manager

 

CHAMP PÉNAL/PENAL FIELD

Appel à contributions/Call for papers

champpenal.revues.org

 

Actualité de l’abolitionnisme

Dossier coordonné par Nicolas Carrier et Justin Piché

 

L’intensification pénale qui caractérise la plupart des démocraties libérales occidentales a été critiquée par de nombreux analystes du champ pénal, souvent dans le cadre de discussions saisissant la pénalité contemporaine avec le vocable de ‘virage punitif’, posant dès lors un passé ‘non punitif’ de la pénalité, notamment caractérisé par un souci de ‘prendre soin’ des personnes criminalisées. Les injonctions à pratiquer une ‘criminologie publique’ et à produire une critique ‘publique’ de l’intensification pénale se multiplient, peut-être plus particulièrement dans les écrits anglophones. Alors que la masse des interventions contre l’intensification pénale produite par cette ‘criminologie publique’ se concentre sur le projet d’injecter du savoir criminologique dans les politiques pénales afin de les rendre plus efficaces, plus utiles, plus rationnelles et même, dira-t-on, plus humaines, d’autres interventions poursuivent le projet radical de l’abolitionnisme. Quelle est la place des discours, pratiques et praxis abolitionnistes dans la société contemporaine? Quelles logiques et quels acteurs les supportent? Peut-on les dire influents? Ce dossier de Champ pénal/Penal Field veut proposer un état des lieux sur l’abolitionnisme.

 

Pluralité des luttes

Pour les analystes du champ pénal, il est désormais usuel de distinguer trois cibles générales de l’abolitionnisme : la prison et le complex industriel dont elle fait partie, le carcéral, le pénal. Il est également commun de qualifier d’abolitionnistes des discours, pratiques et praxis dont la focale se fait sur la pénalisation de conduites ou conditions spécifiques, telles les infractions liées à certaines drogues, au travail du sexe, à l’immigration, ou aux activités politiques contre l’État. Les contributions attendues pourront porter sur des manifestations plurielles de l’abolitionnisme dans le champ pénal, et possiblement explorer les enjeux que cette diversité pose pour la militance, la recherche empirique et le travail intellectuel.

 

Moteurs et motifs

Ce dossier a pour ambition de réunir des contributions permettant de jeter un regard d’ensemble sur les conceptions de la justice, les expériences et les constats empiriques qui nourrissent les perspectives abolitionnistes contemporaines. Pourquoi l’abolitionnisme? Parce que l’emprisonnement, l’incarcération, la pénalisation sont injustes? En quoi le sont-elles? Peut-on ici se satisfaire de brandir des faits sur les effets des réponses institutionnalisées aux ‘situations problèmes’, comme plusieurs l’ont fait à l’égard de la prison? Le factuel peut-il ou doit-il informer notre conception de la justice? Quels sont les limites d’une pensée abolitionniste conséquentialiste? Les moteurs et motifs abolitionnistes sont-ils stables dans l’espace et le temps et déjà bien ancrées, ou se renouvellent-ils?

 

Modalités et alternatives

Quels programmes sont mis de l’avant par les abolitionnistes, tant sur le plan des stratégies de luttes que sur celui des ‘mesures de rechange’? Comment s’oppose-t-on à un système qui affirme produire de la justice? Quelles conceptions du changement social animent ces programmes? Quelles leçons peut-on tirer des efforts abolitionnistes passés? Comment se positionne-t-on par rapport à des programmes moins radicaux, tel que celui du minimalisme pénal? Comment l’abolitionnisme fait-il face à une critique insistant sur le besoin de contrôler une minorité de personnes dangereuses (les dangerous few)? Peut-on ici se satisfaire de la typique ‘désontologisation’ de la notion de dangerosité? Quels rapports se tissent entre abolitionnisme, justice réparatrice, justice transformative et justice sociale? L’abolitionnisme est-il pensable dans le cadre du maintien de la souveraineté des ‘États de droit’, ou ne fait-il sens que dans le cadre de collectifs/collectivités anarchistes? Comment imagine-t-on ou pratique-t-on un espace social sans peine? Les programmes abolitionnistes ont typiquement mis de l’avant une vision de la socialité ancrée dans la proximité; cette vision est-elle toujours viable? Quels programmes peut-on imaginer pour répondre à ce que l’on saisit actuellement sous le vocable de crime de guerre? De crime contre l’humanité? L’abolitionnisme est-il, comme la criminologie dans son ensemble, une pratique à vocation essentiellement domestique? Dans le contexte d’une intensification généralisée du recours au pénal et à la surveillance dans les démocraties libérales, les propositions des abolitionnistes sont peut-être plus que jamais aisément qualifiées d’idéalistes; le sont-elles? Et le cas échéant, est-ce un problème?

 

*

 

Bilinguisme

Les propositions de contribution peuvent être soumises en anglais ou en français. Ce dossier a pour ambition d’être bilingue : les auteur(e)s dont les articles sont acceptés sont invités à produire ou faire produire une version traduite des articles.

 

Normes de présentation

La taille attendue pour un article se situe entre 8 000 et 15 000 mots.

Les articles doivent se conformer (!) aux règles de présentation de la revue, que l’on peut consulter à l’adresse suivante : http://champpenal.revues.org/13

 

Comment soumettre les articles

Un résumé de la proposition de contribution doit être soumis au plus tard le 1er mars 2014.

La proposition de contribution doit être soumise au plus tard le 1er septembre 2014.

Dans les deux cas, faire parvenir les textes aux deux adresses suivantes :

nicolas_carrier@carleton.ca

justin.piche@uottawa.ca

 

Une invitation de plus ...

Nous invitons les personnes intéressées à venir présenter une version préliminaire de leurs articles dans le cadre de la 4e conférence Perspectives critiques : criminologie et justice sociale, qui se tiendra à Carleton University les 11 et 12 juin 2014, et dans le cadre de la 15e Conférence internationale sur l’abolition de la peine (ICOPA 15), qui se tiendra du 13 au 15 juin 2014 à l’Université d’Ottawa. Les deux universités sont situées sur le territoire Algonquin / Ottawa, Ontario, Canada. Pour plus de renseignements, on peut consulter la page web suivante : http://www.actionicopa.org ou écrire à Justin ou Nicolas.

 

Nicolas Carrier

Institute of Criminology & Criminal Justice

Carleton University

CANADA

nicolas_carrier@carleton.ca

Justin Piché

Département de criminologie

Université d’Ottawa

CANADA

justin.piche@uottawa.ca

 

 

Appel à contributions: Association Canadienne Droit et Société, Conférence annuelle 2014

Sun, 2013-09-29 20:08 -- manager

Association Canadienne Droit et Société, Conférence annuelle 2014

6 au 8 juin 2014

Faculté de droit, Université du Manitoba

 

Rencontrer le droit : Systèmes et normes coexistants et contradictoires  

 

Le droit est dynamique. Les transformations du droit prennent place à l’intérieur d’une société mais peuvent aussi opérer à travers les sociétés. Les changements sont influencés par la course prise par la société et, au même temps, la société est transformée par les préceptes du droit. Au cours des interactions qui prennent place dans la société, le droit s’exprime en plusieurs formes. Ses formes peuvent êtres complémentaires ou contradictoires. L’intérêt de la Conférence annuelle 2014 est les divers rencontres du droit en navigant les interactions de la société. Cela comporte une exploration des normes légaux et socio-légaux coexistants en plus des contradictions inhérentes au cours de ces interactions. Nous cherchons des présentations, sessions, et d’autres groupes qui explorent les rencontres du droit aux périphéries mais aussi au centre.

 

Notre thème explore plusieurs domaines de la pensée socio-légale incluant :

-          Allégeances disciplinaires du savoir socio-légal

-          Les lois et traditions indigènes et systèmes légaux alternatifs

-          Les interactions entre les normes sociaux, le droit, et d’autres formes d’expression légale

-          Les droits/normes internationaux et le droit domestique

-          Les fondements historiques des complexités des interactions légaux 

-          Les rencontres légaux émergentes

-          Les rencontres du droit avec le sexe, les handicaps, la race, la santé, l’âge, la criminalisation

-          Les crises – guerre, terrorisme, financières, etc. – et le développement spontané du droit étant donné les normes préexistantes

-          Les interactions entre le droit et la différence      

 

Nous invitons des propositions concernant ces domaines ou d’autres qui explorent les coexistences et contradictions existants alors des rencontres entre le droit et les peuples, les communautés, et la société en générale. Les propositions peuvent inclure, mais ne sont pas limités à :     

-          Présentations

-          Sessions

-          Ateliers pour les étudiants de deuxième ou troisième cycle

-          Tables rondes

-          Ateliers de recherche

-          Sessions d’auteurs rencontrant lecteurs

Nous invitions aussi des expressions d’intérêts pour présider une session.

Veuillez envoyer vos propositions de 250 à 300 mots, incluant 2 à 4 mots clés, affiliation institutionnelle, et coordonnées à Maura Matesic, mmatesic@yorku.ca, d’ici le 15 janvier 2014. Une reconnaissance de reçu de votre proposition sera envoyée.   

Deux postes de professeur en droit à la Faculté de droit de l'Université Laval

Wed, 2013-06-26 17:59 -- manager

Deux postes de professeurs ou de professeures sont ouverts. Les champs de spécialisation jugés prioritaires sont les suivants : a) Modes alternatifs de règlement des différends, droit judiciaire et preuve; b) Droit constitutionnel, y compris les droits et libertés de la personne ; c) Droit économique (un intérêt pour le droit des sûretés, le financement de l’entreprise ou le droit de la faillite serait un atout).

 

DESCRIPTION DU POSTE :

 

-        enseignement et encadrement aux trois cycles d’études, dans les programmes offerts par la faculté ou dans les programmes auxquels la faculté est associée;

-        enseignement dans le champ de spécialisation et éventuellement dans d’autres secteurs

-        élaboration d’un programme de recherche dans le champ de spécialisation;

-        publications dans le champ de spécialisation et éventuellement dans d’autres secteurs;

-        participation aux activités universitaires et administratives de la faculté.

 

CRITÈRES DE SÉLECTION :

 

Doctorat en droit ou dans un autre domaine pertinent ou l’équivalent d’un doctorat en droit*. De plus, les candidatures de personnes en voie d’achever leur doctorat seront considérées. Outre les publications avec comité de lecture, pourront être prises en compte :

 

-        l’expérience en enseignement;

-        la qualité des projets de recherche;

-        la capacité d’envisager l’enseignement et l’étude du droit suivant une variété de perspectives ;

-        la polyvalence de la candidature.

 

DATE DE L’ENTRÉE EN FONCTION :         1er décembre 2013

 

CANDIDATURE :

 

Une candidature doit comprendre :

 

-                le curriculum vitæ détaillé du candidat ou de la candidate;

-                un texte d’environ deux pages qui fait état des activités scientifiques que le candidat ou la candidate désire entreprendre au cours de ses premières années d’enseignement ;

-                le cas échéant, un exemplaire de la thèse ou des chapitres rédigés à ce jour ;

-                un exemplaire des publications les plus significatives, en format numérisé si possible;

-                deux lettres de recommandation acheminées directement au bureau de la doyenne.

 

Les personnes intéressées à poser leur candidature doivent le faire d’ici le 30 août 2013, 16h00, à :

 

                                 Madame Eugénie Brouillet

                                 Doyenne

                                 Faculté de droit

                                 Pavillon Charles-De Koninck

                                 1030, avenue des Sciences-Humaines

                                 Local 5109

                                 Université Laval

                                 Québec (Québec)  G1V 0A6

                                 Courriel : doyenne@fd.ulaval.ca

 

En tant qu’employeur qui valorise la diversité au sein de son effectif, l’Université Laval invite toutes les personnes qualifiées à présenter leur candidature, en particulier les femmes, les membres de minorités visibles et ethniques, les autochtones et les personnes handicapées. La priorité sera toutefois accordée aux personnes ayant le statut de citoyen canadien ou de résident permanent. 

 

 

* Critères d’équivalence du doctorat :

 

-                Deux (2) maîtrises en droit dans des domaines différents et une publication ou une recherche importante complétée en droit, réalisée dans le cadre de l’une ou l’autre de ces deux (2) maîtrises ou non ; ou

 

-                Une (1) maîtrise en droit et une (1) maîtrise dans une discipline pertinente et une publication ou une recherche importante complétée en droit, réalisée dans le cadre de l’une ou l’autre de ces deux (2) maîtrises ou non ; ou

 

-                Une (1) maîtrise en droit et cinq (5) ans d’expérience professionnelle démontrant une aptitude à la recherche en droit ; ou

 

-                Dix (10) ans d’expérience professionnelle démontrant une aptitude à la recherche en droit.

 

Appel à contributions pour un numéro thématique

Tue, 2013-06-11 16:36 -- manager

Canadian Journal of Law and Society

Revue Canadienne Droit et Société

En plus des deux publications annuelles contenant des articles de calibre international dans champ de recherche droit et société, la Revue Canadienne Droit et Société/Canadian Journal of Law and Society publie un numéro spécial par année. Nous acceptons maintenant des propositions pour le numéro thématique de 2015. Les propositions soumises doivent résumer brièvement le thème du numéro thématique et elles doivent proposer une liste préliminaire des auteurs et des articles proposés. Une courte bibliographie du ou des éditeur(s) doit également être fournie.

Les numéros thématiques sont l’objet de révision par les pairs et, de ce fait, il est donc impossible de garantir que chaque article soumis dans le cadre de ce numéro sera publié. Nous travaillerons de façon étroite avec les éditeurs ou directeurs de numéro dans la gestion de ce processus décisionnel. Les propositions doivent être soumises à cjls_rcds@carleton.ca avant le 1 janvier 2014. Toutes les propositions soumises avant cette date seront évaluées par le comité éditorial. La décision sera prise avant le 1er février 2014.

Nous accueillerons les propositions sur un large éventail de sujets et de provenance internationale dans le champ droit et société. RCDS/CJLS est une revue bilingue; nous accueillons donc les propositions de numéro thématique tant en anglais qu’en français. Les numéros thématiques peuvent également contenir un mélange d’articles en anglais et en français.  Pour toute question concernant les propositions pour numéro thématique, n’hésitez pas à écrire à l’un des membres de l’équipe éditoriale ou visitez notre site web au http://www.acds-clsa.org/?q=fr/node/58.

Sincèrement,

Mariana Valverde

Violaine Lemay

Melanie Adrian

 

Canadian Journal of Law and Society/Revue Canadienne Droit et Société

Rm D482, Loeb Bldg.

Carleton University

1125 Colonel By Drive

Ottawa ON  K1S 5B6

cjls_rcds@carleton.ca

 

Pages